Les meilleurs aliments pour le reflux

Les meilleurs aliments pour le reflux

Le reflux gastro œsophagien ou RGO, ce sont ces brulures d’estomac qui empoisonnent la vie de 10 à 20% des occidentaux (1), mais aussi un enrouement permanent, une toux chronique ou des dents abîmées. Pour vaincre le reflux, il faut non seulement revoir son alimentation, mais aussi ses habitudes de vie. Voici les meilleurs aliments pour le reflux.

Le reflux c’est quoi ?

Le reflux gastro oesophagien, ou « brûlures d’estomac », est généralement du à un relâchement du sphincter qui est situé entre l’estomac et l’oesophage.

Cette sorte de valve est censée laisser passer la nourriture entrante et empêcher les remontées de suc gastrique. Lorsque le sphincter ne fonctionne plus correctement, les sucs gastriques remontent et créent une inflammation de l’œsophage. Brûlures au niveau du diaphragme, remontées acides, mauvaise haleine… sont les symptômes courants du reflux gastro oesophagien.

Mais vous pouvez aussi souffrir de RGO sans le savoir : vous n’avez pas mal à l’estomac mais vous vous réveillez souvent enroué, ou vous avez une toux sèche persistante, en particulier la nuit, vous trainez une sinusite, votre respiration est sifflante…

Tous ces troubles peuvent avoir pour cause un excès d’acide gastrique dans la sphère ORL…. De même l’émail des dents peut finir par être abimé par cette acidité.

Le relâchement du cardia peut-être du à de multiples facteurs. Mais le stress est un des facteurs les plus favorisants du reflux.

Une hernie hiatale (quand une partie de l’estomac est poussée vers le haut) peut être responsable du reflux. La grossesse est aussi un moment à risque.

Paradoxalement vous pouvez souffrir de reflux acide tout en ayant un estomac qui ne produit pas assez d’acidité (puisque la cause est avant tout mécanique).

Le reflux chronique peut, à la longue, favoriser le développement d’un cancer de l’œsophage

Attention : une douleur violente dans la poitrine peut être un symptôme du reflux gastro œsophagien mais elle peut également être le symptôme d’un grave problème cardiaque. Il faut donc toujours consulter un médecin en cas de douleur dans la poitrine.

Comment traiter le reflux ?

LES MÉDICAMENTS

Des médicaments censés lutter contre le reflux gastro oesophagien sont disponibles en libre accès.

  • Les anti acides et alginates : ce sont des pansements gastriques qui protègent les muqueuses.
  • Les inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) et les anti H2. Ils abaissent, eux la production d’acide dans l’estomac.

Mais ces médicaments ne sont pas sans danger. Les anti acides, en abaissant l’acidité de l’estomac, augmentent le risque d’infection (l’acidité de l’estomac étant censée éliminer les « intrus » venus de l’extérieur. Ils créent également une certaine dépendance et il est compliqué de s’en passer une fois qu’on en a pris trop longtemps.

D’autre part la baisse de l’acidité de l’estomac n’est pas souhaitable dans l’absolu. Elle entraîne une déminéralisation et une dénutrition car les nutriments et minéraux ne sont pas correctement assimilés via l’estomac.

Il semble d’ailleurs que la prise d’anti acides IPP augmente les risques de fracture de la hanche par baisse de l’assimilation du calcium.

Toutefois les médicaments anti-acide sont indispensables dans les cas suivants :

  • Reflux sévère avec atteinte de l’oesophage confirmée à la coloscopie
  • Syndrome de Zollinger-Ellison (rare surproduction d’acide par l’estomac)
  • Infection à Heliobacter Pylori
  • Ulcères sanglants

Voici les autres solutions adaptées pour lutter contre le reflux au quotidien ainsi que les aliments à manger pour traiter certains symptômes du reflux.

ÉVITER CERTAINS ALIMENTS

Malheureusement il n’y a pas de liste d’aliments qui favorisent ou suppriment le reflux. Chaque personne est différente et tolère plus ou moins certains aliments pour le reflux.

Le chocolat, l’ail, le piment, la menthe poivrée et l’abus de café pourraient éventuellement être responsables du relâchement du sphincter de l’estomac chez certaines personnes, mais il n’est pas certain que ce soit le cas pour tous.

Vous pouvez toujours tenter la suppression de ces aliments. Les boissons gazeuses qui engendrent une certaine pression dans l’estomac favoriseraient également mécaniquement les remontées acides.

PERDRE DU POIDS

L’obésité et l’excès de poids sont de gros facteurs de risque de reflux gastro oesophagien. Pour éviter le reflux perdre du poids est donc une priorité. Une méta analyse portant sur des études de 1998 à 2008, a démontré qu’une perte de poids associée à un exercice physique régulier mais modéré pouvait améliorer les symptômes du RGO. (1)

ARRÊTER DE FUMER

La même étude a prouvé que fumer augmente les risques de RGO, et que ce risque augmente avec le nombre d’années de tabagie.

Si vous fumez depuis 20 ans vous avez 70% de risques supplémentaires de souffrir de RGO. Fumer empêche également la cicatrisation de la muqueuse de l’oesophage. Arrêter de fumer pourrait donc faire partie des solutions pour limiter le RGO. (1)

GÉRER SON STRESS

Comme il est largement responsable du reflux, il est indispensable de limiter le stress que vous subissez au quotidien.

Yoga, méditation, ballades en plein air, exercices de respiration, tisanes aux plantes, huiles essentielles apaisantes… tous les moyens sont bons pour venir à bout du stress. Ce ne sera pas forcément facile surtout si vous arrêtez de fumer, mais c’est indispensable.

DORMIR LOIN DES REPAS

Pour éviter le reflux nocturne il faudrait prendre son repas du soir 3 ou 4 heures avant le coucher. De même il est recommandé de ne pas s’allonger immédiatement après un repas (pour faire la sieste par exemple).

SURÉLEVER SA TÊTE DE LIT

Lorsque le reflux empêche de bien s’endormir, il faut se mettre au lit en position presque assise avec deux oreillers dans le dos. Cela évite mécaniquement le reflux. On changera de position au cours de la nuit mais les heures les plus proches de la digestion sont les plus critiques. Faites le test, vous vous réveillerez peut-être moins enroué.

SOIGNER SON ŒSOPHAGE

Même s’ils ne sont pas responsables du reflux, certains aliments peuvent aggraver les symptômes en s’attaquent à la muqueuse déjà irritée de l’œsophage. C’est le cas des jus d’orange et de tomate, des colas, des agrumes, du café, de l’alcool des épices fortes comme le piment.

A l’inverse, certaines plantes peuvent chouchouter votre œsophage : la racine de réglisse et la racine de guimauve. Vous pouvez aussi sucer des gommes à la propolis.

Cette substance antibactérienne est produite par les abeilles à partir de la résine présente sur les bourgeons de pin. Elle a des vertus adoucissantes pour la gorge et soulage les douleurs dues aux remontées acides.

CHOISIR DES VIANDES MAIGRES

Une alimentation trop riche en matière grasses favorise le reflux en diminuant le tonus du sphincter de l’estomac. En revanche, consommer des protéines stimule la production de gastrine, une hormone qui aide à garder le sphincter de l’estomac tonique.

FRACTIONNER SES REPAS

Pour éviter d’avoir de trop grandes quantités d’aliments dans l’estomac d’un coup il peut être malin de manger en deux fois ce qu’on avait prévu de manger à un repas. Garder par exemple la moitié du déjeuner pour la pause de quatre heure.

BOIRE EN DEHORS DES REPAS

Boire suffisamment est indispensable en cas de reflux, mais il faut éviter de boire pendant les repas afin de ne pas surcharger l’estomac.

BOIRE DU VINAIGRE DE CIDRE

Une cuillère à soupe de vinaigre de cidre diluée dans un verre d’eau avant chaque repas aurait la capacité de réguler l’acidité de l’estomac et en même temps de réguler l’ouverture du sphincter de l’estomac.

Vous pouvez faire la même chose avec un jus de citron dans un verre d’eau au réveil. Attention cependant à ne pas mettre en contact le citron ou le cidre avec les dents car ils pourraient attaquer l’émail à la longue. Ceci est un des meilleurs aliments pour le reflux.

PRENDRE DU D-LIMONÈNE

Ce terpène issu de la peau des agrumes a selon certaines recherches la capacité de soulager les reflux et les brulures d’estomac. Il a également la capacité de réguler le péristaltisme c’est à dire le mouvement naturel des aliments de l’estomac vers l’intestin. (2) La posologie est de 1000mg 3 fois par jour.

Crédit photo CC0 1.0

(1)Body weight, lifestyle, dietary habits and gastroesophageal reflux disease. World Journal of Gastroenterology, 2009.

(2)D-Limonene: safety and clinical applications. Alternative Medicine Review, 2007