Les aliments aphrodisiaques pour femmes

Stress, ménopause, fatigue, carences… La baisse du désir féminin a de multiples causes mais elle n’est pas une fatalité. Qu’elle soit malmenée par les aléas du quotidien ou victime d’une baisse d’hormones liée à l’âge, chaque femme peut améliorer sa libido grâce aux aliments aphrodisiaques pour femmes et les conseils qui suivent.

Le désir féminin peut sembler terriblement mystérieux à certains. Dépendant de facteurs physiologiques tout autant que psychologiques, la sexualité féminine a besoin d’équilibre pour être harmonieuse.

Une bonne hygiène de vie, une réduction du stress et une attention positive portée à son corps sont utiles pour soigner une libido en berne. D’autre part,certains aliments, épices ou compléments à base de plantes sont des aphrodisiaques pour femmes et peuvent être très utiles en fonction de la cause de la perte de désir.

Ce qui fait chuter la libido

LE STRESS

C’est probablement la cause de baisse de la libido la plus fréquente. Les soucis professionnels ou familiaux, trop de travail, voire un épuisement nerveux du à la fameuse « double journée » des femmes actives peuvent tout à fait expliquer qu’une femme n’ait pas du tout la tête à ça lorsque son compagnon s’approche d’un air coquin.

Pour lutter contre le stress, on peut se ménager des moments rien qu’à soi pour pratiquer la méditation ou le yoga, ou même un sport intense comme le footing ou la boxe si ça vous fait du bien. L’essentiel est de reprendre le contrôle, et de se sentir maitresse de sa vie de temps en temps.

LA FATIGUE

La fatigue chronique peut faire baisser les défenses immunitaires et nous laisser à la merci des infections et virus les plus divers. Elle est également un terrible tue l’amour. Pour lutter contre la fatigue, il faut dormir, cela va de soi et ne pas hésiter pas à utiliser des vitamines et des aliments fortifiants qui permettront de passer entre les gouttes quand les virus se montreront.

LE DÉFICIT EN DOPAMINE

La dopamine est un neurotransmetteur indispensable au désir sexuel chez l’homme comme chez la femme. Il arrive que les femmes soient en déficit de dopamine, surtout après un accouchement, à cause de l’action d’autre hormones inhibitrices dont la prolactine, produite pendant l’allaitement.

Manquer de dopamine a des conséquences qui vont de la perte du désir sexuel jusqu’à la dépression, c’est pourquoi il est nécessaire de rééquilibrer son taux de dopamine, par des médicaments ou par les plantes.

LES HORMONES

Sans équilibre hormonal parfait, point de libido épanouie. Lorsque les hormones sexuelles ne sont plus produites en quantité suffisante le désir, l’excitabilité, et la lubrification s’en trouvent affectés. C’est à la ménopause que le déséquilibre hormonal se fait le plus sentir mais cela peut également arriver avant. Pour rétablir un bon équilibre hormonal, il existe des remèdes que le médecin peut prescrire. Attention ils peuvent avoir des effets secondaires ou des contre-indications. Heureusement, certains aliments peuvent aider à retrouver un bon équilibre hormonal.

Vous l’avez compris, la libido féminine dépend de nombreux facteurs. La bonne nouvelle c’est que la nature a tout ce qu’il faut en réserve pour soigner la libido défaillante. Il suffit de choisir selon ses besoins :

Les aliments aliments aphrodisiaques pour femmes qui boostent la libido

HUITRES

Pour les hormones et la vitalité. Ces fruits de mer festifs ont une réputation d’aphrodisiaques depuis la nuit des temps et ce n’est pas pour rien. Les huitres sont entre autres d’excellentes sources de zinc et de vitamine B2 qui jouent un rôle dans la production d’hormones sexuelles.

D’autres part elles sont très riches en fer. Les personnes qui manquent de fer sont souvent fatiguées et déprimées ce qui n’est pas favorable à une sexualité épanouie. Enfin les huitres stimulent la production de dopamine, laquelle booste la libido.

ORTIE

Pour l’énergie. Cette plante à tout faire possède de multiples vertus, notamment celle de redonner de l’énergie aux organismes affaiblis. Si vous pouvez cueillir de l’ortie sauvage c’est idéal. Elle se consomme alors en soupe ou en tisane. Sinon, en magasins bio vous en trouverez en poudre ou séchée.

MUCUNA PRURIENS

Pour la dopamine. Cette plante est utilisée par la médecine ayurvédique depuis des siècles pour lutter contre la baisse de libido, chez l’homme comme chez la femme.

Elle a la capacité de faire remonter le taux de dopamine dans le cerveau en inhibant les neurotransmetteurs antagonistes de la dopamine que sont la sérotonine et la prolactine.

NOIX DE MUSCADE

Pour le désir. Reconnue pour son action analgésique, anti parasitaire et pour sa capacité à soigner les digestions difficiles, la noix de muscade est également depuis la nuit des temps utilisée comme aphrodisiaque.

Elle aurait la capacité de détendre et de mettre celle qui en consomme dans un état de douce euphorie. Attention cependant : à haute dose (à partir de 10gr) elle peut être très toxique !

GINGEMBRE

Pour l’énergie. Sa réputation d’aphrodisiaque n’est plus à faire mais il ne faudrait pas croire que son effet se limite aux hommes. Réchauffant et revitalisant, le gingembre (en infusion, râpé dans vos plats ou encore confit, en dessert) redonnera bien-être et énergie à toutes celles qui sont à plat après une longue journée de travail.

ARGININE

Pour la stimulation. Cet acide aminé qu’on trouve dans les œufs, la viande, le fromage mais aussi les légumineuses et les oléagineux (noix, amandes etc) est utilisé par l’organisme pour synthétiser l’oxyde nitrique.

Et l’oxyde nitrique à son tour favorise la dilatation des vaisseaux sanguins ce qui permet l’érection, chez les hommes… tout comme chez les femmes puisque le clitoris est un organe extrêmement vascularisé et érectile. Une excitabilité du clitoris augmentée, c’est logiquement une augmentation du désir et du plaisir dans la foulée !

SAFRAN

Pour le confort sexuel. Non seulement il facilite la digestion des plats où il est présent, mais en plus le safran aurait la particularité de favoriser la lubrification vaginale et de lutter contre le manque de désir.

FENUGREC

Pour les hormones. Des niveaux d’oestradiol et de testostérone trop bas entrainent une perte du désir sexuel et une diminution de la lubrification vaginale.

Heureusement le fenugrec est là. Cette graine utilisée par les indiens depuis des millénaires est une épice traditionnellement reconnue pour ses qualités gustatives mais aussi aphrodisiaques. Lors d’une étude Australienne (1), la prise de comprimés de fenugrec a permis d’augmenter les taux d’oestradiol et de testostérone libre dans le sang des participantes.

Résultat : plus de désirs et plus d’orgasmes pour les participantes de l’étude : elles sont passées de 1 rapport sexuel par mois à 1 rapport sexuel par semaine. Bon à savoir : le fenugrec est aussi réputé stimuler la lactation et faire grossir le seins…

CHOCOLAT

Pour la détente. Le chocolat est vraiment l’aliment plaisir par excellence. Mais plutôt que de remplacer un orgasme par une tablette de chocolat, il est possible de préparer l’orgasme grâce à un carré de chocolat. Le chocolat contient un neurotransmetteur appelée anandamide. Ce nom vient du sanskrit « ananda » qui veut dire béatitude.

Tout est dit… De plus le cacao contient de la phényléthylamine, une substance qui stimule le désir.

GINSENG

Pour le tonus. Le ginseng est un puissant stimulant pour les organismes fatigués. Idéal pour celles qui souffrent de surmenage, de fatigue ou qui tombent tout le temps malade à cause de leurs défenses immunitaires en berne (le rhume et la grippe sont les pires ennemis de la libido en hiver !). Attention à bien choisir son ginseng : il faut qu’il porte la mention « Panax ginseng rouge« .

TRIBULUS TERRESTRE

Pour les hormones. On l’appelle le « viagra végétal » mais elle n’est pas réservée aux hommes, loin de là ! Cette plante a la capacité de diminuer les troubles de la sexualité liés à une baisse hormonale (notamment lors de la ménopause) car elle a la propriété de réguler la production de testostérone, indispensable pour permettre la montée du désir sexuel féminin.

MACCA

Pour l’énergie. C’est une plante venue du Pérou qui est adaptogène c’est-à-dire qu’elle agit en fonction des besoins de l’organisme. Ses propriétés stimulantes sont reconnues.

Ainsi des études (2) ont prouvé que la macca soulageait les symptômes de la ménopause, notamment la baisse de la libido. Associée au tribulus terrestre elle aiderait à ranimer un désir sexuel éteint. Associée au ginseng, elle aiderait à redonner de la vitalité à celles qui n’ont plus « d’énergie pour faire l’amour ». Ne pas l’utiliser en continu pendant plus de trois mois.

GINKGO BILOBA

Pour la circulation. Chez les femmes ménopausées, le manque de désir sexuel peut être dû à une mauvaise circulation sanguine.

En effet, le clitoris, principal organe sexuel féminin, est comme le pénis : érectile et très vascularisé. Le ginkgo biloba est une plante qui a la propriété de traiter l’insuffisance circulatoire. Il peut donc aider à renouer avec la montée physiologique du désir chez la femme.

RHODIOLA

Pour lutter contre le stress. Cette plante qui ne pousse que dans des conditions climatiques extrêmes était déjà utilisée par les vikings !

C’est une plante adaptogène qui agit en fonction des besoins de l’organisme et qui est particulièrement indiquée en cas de stress mental et physique, ou de déprime liée au surmenage. Elle favorise un sommeil réparateur et réduit les tensions physiques. Bref, tout pour se retrouver en phase avec soi-même et redonner la place qu’elle mérite à sa sexualité.

VANILLE

Pour l’éveil des sens. Le parfum et le gout délicat de la (véritable) vanille ont toujours été utilisés pour éveiller les sens des belles endormies. Associée à de la cannelle ou du chocolat elle réconcilie avec la sensualité.

GUARANA

Pour le tonus. Parce que les femmes aussi ont parfois besoin d’un coup de fouet. Le guarana est un puissant stimulant qui agit pendant 2 à 3 heures après la prise.

Pour celles et ceux qui ont besoin d’être en forme, physique et mentale, à un moment précis c’est un stimulant plus efficace et plus sain que le café. Attention, si vous en prenez le soir vous n’arriverez pas à dormir tout de suite. Mais après tout c’est le résultat recherché non ?

Avec ces aliments aphrodisiaques pour femmes vous allez vous faire du bien. Mais ce qui vous aidera davantage, ce sera de suivre ces astuces pour perdre du ventre avant l’amour pour augmenter son estime de soi.

 

Crédit photo : Janine CC BY 2.0

  1. Influence of a Specialized Trigonella foenum-graecum Seed Extract (Libifem), on Testosterone, Estradiol and Sexual Function in Healthy Menstruating Women, a Randomised Placebo Controlled Study. Rao, A., Steels, E., Beccaria, G., Inder, W. J., and Vitetta, L. (2015) . Phytotherapy Research
  2. Beneficial effects of Lepidium meyenii (Maca) on psychological symptoms and measures of sexual dysfunction in postmenopausal women are not related to estrogen or androgen content. Brooks NA,,Wilcox G, Walker KZ, Ashton JF, Cox MB, Stojanovska L. Menopause. 2008