Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour la santé ?

Faut-il être paranoïaque quand il s’agit de son alimentation. Après tout, si c’est autorisé à la vente c’est sans danger pour la santé…non ? Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour la santé ? Oui, sauf que, l’alcool et les cigarettes sont autorisés à la vente et notoirement mortels.

D’ailleurs un grand nombre d’additifs alimentaires autorisés en France sont pourtant interdits aux USA ou dans d’autres pays dans le monde et en Europe. Il est temps de faire le point sur ces additifs alimentaires dangereux pour la santé mais encore autorisés.

Les colorants

Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour la santé ? Les colorants sont parmi les pires. Souvent issus de la pétrochimie, les colorants alimentaires, présents partout et en particulier dans les bonbons sont montrés du doigt pour leur potentiel cancérogène, mais aussi pour leur implication dans l’hyperactivité chez l’enfant et l’adulte.

JAUNE

  • Tartrazine (E102) : Ce colorant jaune interdit dans plusieurs pays européens se retrouve dans de nombreux aliments, bonbons et boissons. Il est soupçonné de favoriser l’hyperactivité des enfants, de déclencher asthme et rhinites, mais aussi d’être mutagène et cancérogène.
  • Jaune de quinoléine (E104) : On le trouve dans certaines boissons gazeuses et bonbons. Interdit aux USA ce colorant jaune est soupçonné d’être mutagène (de pouvoir altérer l’ADN et donc potentiellement de créer des cancers).

ROUGE

  • Azorubine (E122) : C’est un colorant de synthèse rouge utilisé pour la charcuterie. Interdit dans de nombreux pays (Norvège, Suède, USA, Australie) il est soupçonné d’être cancérogène et de provoquer des œdèmes chez les asthmatiques.
  • Amarante (E123) : Ce colorant rouge issu de la pétrochimie (et non de la plante du même nom) est interdit aux USA. Potentiellement cancérogène, il est également soupçonné d’induire l’hyperactivité chez l’enfant.
  • Ponceau (ou rouge de cochenille) (E124) : Également issu de la pétrochimie (et non pas de l’insecte rouge) et interdit aux USA, ce colorant peu cher et très largement utilisé dans l’alimentation (fromage, charcuterie, bitters…) induirait l’hyperactivité chez l’enfant. Il est également soupçonné d’être allergène et cancérogène.
  • Erythrosine (E127) : Utilisé pour colorer les cerises en conserves ou à l’alcool, il est considéré comme cancérogène en particulier pour la thyroïde chez les personnes sensibles (c’est un dérivé iodé). Il est aussi soupçonné d’induire l’hyperactivité chez l’enfant.
  • Rouge Allura (E129) : Colorant pétrochimique vecteur d’hyperactivité chez l’enfant et potentiellement cancérogène. On le trouve dans les produits pharmaceutiques et certains cosmétiques.

AUTRES COLORANTS

  • Bleus (E131, E132, E133) :Ces colorants bleus sont accusés d’induire l’hyperactivité chez l’enfant, d’être cancérogènes et de provoquer des réactions cutanées (urticaires). L’E131 est d’ailleurs interdit dans de nombreux pays mais pas en France.
  • Vert brillant (E142) : Ce colorant issu de la pétrochimie est interdit aux USA et au Canada. Il est potentiellement neurotoxique et induit l’hyperactivité chez l’enfant.
  • Noir brillant (E151) : Utilisé dans les confiseries (réglisses) glaces, boissons et aussi pour rendre appétissants les harengs fumés ce colorant issu de la pétrochimie est potentiellement cancérogène, neurotoxique et causerait l’hyperactivité chez l’enfant. C’est également un allergène chez les personnes sensibles.

Autres additifs

PHOSPHATES

E338 à E452 : Les phosphates sont utilisés comme humectant, agent levant, stabilisant, épaississant…On en trouve beaucoup dans les sodas, notamment le coca qui est plein d’acide phosphorique (E338), ce qui explique qu’il aide à enlever la rouille des objets. On en trouve aussi dans les fromages fondus pour enfants, la poudre à lever chimique…

Les additifs phosphatés sont soupçonnés de provoquer des cancers mais aussi des problèmes cardio-vasculaires. Ils peuvent également être responsables d’ostéoporose et endommager les reins. L’Union Européenne devrait statuer sur leur utilisation dans l’alimentation en 2018. En attendant, le mieux serait de les éviter un maximum, en particulier pour les enfants.

ALUMINIUM

E173, E520, E521, E522, E523, E541 : On le retrouve en tant que colorant pour l’enrobage de certains bonbons et dragées. L’aluminium est cancérigène, neurotoxique (dangereux pour le système nerveux) et hépatotoxique (dangereux pour le foie). L’exposition à l’aluminium est également fortement soupçonnée d’être responsable du développement de la maladie d’Alzheimer.

SULFITES

E220 à E228 :Utilisés comme conservateurs et antioxydants, le dioxyde de souffre (E220) et les sulfites (E221 à E228) sont très présents dans l’alimentation, y compris dans le vin.

Ils peuvent générer des réactions allergiques cutanées ou respiratoires, ils sont soupçonnés d’être cancérogènes et d’être reprotoxiques (nocifs pour la reproduction).

 ANTIOXYDANTS

  • BHA (E320) : Le BHA ou butylhydroxyanisol est un des antioxydants les plus fréquemment utilisés dans l’agroalimentaire. Il est pourtant fortement soupçonné d’être cancérogène, en particulier de l’intestin et du foie. C’est aussi un probable perturbateur endocrinien.
  • BHT (E321) : Le BHT ou Butylhydroxytoluène est un antioxydant considéré comme cancérogène, reprotoxique, allergène, nocif pour le foie et responsable de l’hyperactivité chez l’enfant.

GLUTAMATE

E620 à E625 : Très utilisé comme exhausteur de gout, en particulier dans les plats préparés et les bouillons cubes, même bio, le glutamate serait pourtant toxique pour le cerveau. Il est soupçonné d’être impliqué dans le développement de la maladie d’Alzheimer, de Parkinson ou encore de la sclérose en plaque.

ÉDULCORANTS

L’Acésulfame K(E950), l’aspartame (E951) l’acide cyclamique (E952) et la saccharine (E954) sont des édulcorants très controversés soupçonnés d’être cancérogènes tous les trois. L’aspartame provoquerait également des désordres neurologiques ainsi que des troubles de l’humeur.

ÉMULSIFIANTS

Les émulsifiants carboxyméthylcellulose (E466) et polysorbate-80 (E433) favorisent l’inflammation du colon et perturbent la flore intestinale. Une trop forte consommation de ces émulsifiant pourrait même favoriser la survenue du syndrome métabolique (obésité, résistance à l’insuline) !

En résumé

Les additifs alimentaires sont-ils dangereux pour la santé ? Imprimez cette liste et prenez-la avec vous quand vous faites les courses.

Sachez qu’elle n’est pas exhaustive et qu’elle recense les additifs les plus toxiques. En règle générale l’attitude la plus sage consiste à éviter tous les additifs mais comme c’est loin d’être simple, il faudrait suivre au moins la règle des 4 E : s’il y a plus de quatre additifs (E…) sur la liste des ingrédients on évite.

Crédit photo : CCBY 2.0 Hellolapomme