Comment booster son cerveau avec des nutriments

Comment booster son cerveau avec des nutriments

Des examens à préparer, une surcharge de travail ou tout simplement envie de contrer les ravages du temps sur votre cerveau ? Saviez-vous qu’il est possible d’améliorer ses capacités cérébrales et même de régénérer votre cerveau en choisissant les bons aliments et compléments alimentaires ? Voici comment booster son cerveau avec des nutriments.

Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba est un arbre venu d’Asie, présent sur terre depuis 270 millions d’années et sa réputation au sein des médecines traditionnelles est immense.

À juste titre : ses feuilles ont de nombreuses propriétés validées par la science. Ses principes actifs sont des flavonoïdes et des lactones terpéniques.

La principale propriété du ginkgo biloba c’est sa capacité à améliorer la circulation sanguine, quelle que soit la taille des vaisseaux. Grace à cela il parvient à stimuler la vascularisation de toutes les zones du cerveau, au travers de ses plus infimes vaisseaux.

C’est ce qui lui donnerait la capacité d’améliorer la mémoire et de soigner les déficiences cognitives liées à l’âge ainsi que l’a démontré une étude de 2012.(1) Comment booster son cerveau en vieillissant ? En prenant du ginkgo.

Omega 3 DHA

Les Omega 3 sont des acides gras essentiels que nous trouvons en majorité au travers de l’alimentation. Certains se trouvent dans les noix et l’huile de colza en particulier.

D’autres dans les poissons gras, sardines et anchois en priorité (ils sont moins contaminés). Ce sont les Omega 3 issus des poissons gras dont votre cerveau a en priorité besoin pour protéger ses neurones.

Il est donc indispensable d’en consommer plusieurs fois par semaine, soit sous forme de sardines en boite, soit sous forme de gélules en privilégiant la forme DHA. Comment booster son cerveau en période d’examen ? En prenant des Omega 3.

Noix

Savez-vous pourquoi les noix sont un des meilleurs aliments pour le cerveau ? Parce qu’elles lui ressemblent, certes, mais surtout parce qu’elles sont riches en Omega 3 ALA et en polyphénols qui agissent comme des anti oxydants pour le cerveau. Véritable soin anti-âge pour le cerveau, la noix doit être consommée tous les jours. Une poignée au petit-déjeuner doit devenir votre réflexe anti-rides des méninges.

Curcuma

Le curcuma, cette épice d’un jaune intense, est connu pour sa richesse en curcumine, un composé anti-inflammatoire très efficace. Quel que soit votre situation, le curcuma est un incontournable pour votre santé.

En ce qui concerne le cerveau, il semblerait que l’ar-turmerone, l’autre composant moins connu du curcuma ait un effet stupéfiant sur les cellules souches du cerveau. D’après une étude parue dans la revue Stem Cell Research&Therapy, il les aide à proliférer et à se différencier en véritables neurones ce qui est rare. (2)

Les principes actifs du curcuma seront mieux assimilés s’il est consommé dans de l’huile avec du poivre noir. Si vous n’aimez pas son goût, il se trouve sous forme de gélules. Comment booster son cerveau pour gagner en QI ? En prenant du curcuma.

Thé vert

Si vous hésitez au petit-déjeuner entre thé ou café cette information pourrait vous faire balancer du côté du thé, et du thé vert en particulier.

L’EGCG (epigallocatechine-3-gallate), un principe actif qui se trouve uniquement dans le thé vert, aurait ainsi la capacité de faire augmenter la matière grise en permettant la multiplication des cellules précurseurs de neurones.

C’est une étude de 2012 qui l’a démontré en isolant l’EGCG et en le faisant consommer directement à des souris. (3)

Une autre étude datée de 2017 a prouvé que l’EGCG avait la capacité de contrer les effets toxiques sur le cerveau d’une alimentation trop riche en fructose et en gras.

En plus cette étude également sur des souris a montré que le principe actif du thé vert permettait aussi de limiter la prise de poids qui allait avec ce « régime ». (4)

Plus de doute, pour un cerveau toujours en pleine croissance on optera pour le thé vert au petit-déjeuner et à la pause de 11h.

Myrtilles

Ce petit fruit de nos montagnes extrêmement riche en antioxydant est aussi bon pour la santé en général que pour le cerveau.

La consommation régulière de myrtille prévient non seulement certains cancers et les maladies cardio-vasculaires, mais en plus les myrtilles boostent l’activité cérébrale et améliorent la mémoire.

Une étude britannique l’a confirmé en 2017 : 30ml de concentré de myrtilles consommés pendant 12 semaines ont amélioré la mémoire et l’activité cérébrale des sujets de l’étude, d’une moyenne d’âge de 68 ans. Plus impressionnant encore : leur matière grise avait grossi ! (5)

Ce sont ses anthocyanes, les antioxydants qui lui donnent sa couleur qui seraient responsables de l’effet miracle de la myrtille sur le cerveau.

Attention, ne vous laissez pas avoir par les bleuets, ces grosses fausses myrtilles sans goût qu’on trouve souvent dans les supermarchés.

Les vrais myrtilles sont petites et foncées et vous les trouverez en quantité fin août dans les Alpes si vous avez de la chance. Comment booster son cerveau sans se faire avoir ? N’hésitez pas à prendre des comprimés concentrés en anthocyanes ou du jus de myrtille concentré et sans sucre.

Conclusion :

Comment booster son cerveau simplement ? Tout commence dans votre assiette :

Myrtilles surgelées et noix au petit déjeuner ; thé vert ; curcuma dans de l’huile avec du poivre chaque jour ; sardines deux fois par semaine ; complément alimentaire à base de de ginkgo biloba chaque jour.

 

  1. Effect of Western medicine therapy assisted by Ginkgo biloba tablet on vascular cognitive impairment of none dementia. Asian Pacific Journal of Tropical Medicine, 2012.
  2. Aromatic-turmerone induces neural stem cell proliferation in vitro and in vivo. Stem Cell Research & Therapy, 2014
  3. Green tea epigallocatechin-3-gallate (EGCG) promotes neural progenitor cell proliferation and sonic hedgehog pathway activation during adult hippocampal neurogenesis. Molecular Nutrition & Food Research, 2012
  4. EGCG ameliorates high-fat– and high-fructose–induced cognitive defects by regulating the IRS/AKT and ERK/CREB/BDNF. The FASEB Journal, 2017
  5. Enhanced task-related brain activation and resting perfusion in healthy older adults after chronic blueberry supplementation. Applied physiology, nutrition and metabolism, 2017.